La présence des arbres est nécessaire au maintien de l’équilibre écologique. Dans la nature, il est toujours agréable de voir ces êtres à feuilles et à troncs grandir dans toutes les directions. Cependant, dans un jardin, un espace vert, un domaine ou même sur une terrasse, les arbres peuvent très vite devenir encombrants, voire dangereux, s’ils ne sont pas élagués. Et si l’élagage est une opération importante pour instaurer un ornement harmonieux, il peut aussi servir à favoriser la fructification, notamment chez les arbres fruitiers. Dans les deux cas, le travail est généralement simple puisqu’il consiste à couper et à tailler. Toutefois, pour que le résultat soit satisfaisant, quelques bonnes pratiques sont à prendre en considération.

En quoi l’élagage est-il réellement une pratique importante ?

tronçonneuse pour elaguer arbreIl y a, tout d’abord, l’aspect esthétique. Le but de l’élagage est avant tout ornemental dans un jardin ou un domaine peuplé par les conifères. Cette pratique permet pratiquement de sculpter les géants tels que les chênes, les cyprès et les sapins pour qu’ils forment un magnifique ensemble. Dans le cas des arbres fruitiers, la pratique a pour objectif d’entretenir les plantes, mais également d’accroître la production fruitière. Il faut savoir que, grâce à l’élagage, il est possible de doubler ou même de tripler la quantité de fruits obtenue à chaque récolte. Par ailleurs, la méthode est aussi un moyen efficace pour faire revivre les individus chétifs afin qu’ils puissent à nouveau participer à la production. Le principe de l’élagage est, en effet, de permettre à l’arbre de se développer et de s’épanouir en favorisant l’aération et en ramenant plus de lumière au cœur de la grande plante.

Si la coupe et la taille sont des techniques visant à entretenir les arbres, elles sont aussi imposées par la loi pour des questions de sécurité. Il faut savoir qu’en grandissant, les géants peuvent endommager les infrastructures environnantes. Les dégâts sont souvent sérieux sur les routes, les chemins, les murs et autres supports situés à proximité. En outre, en atteignant une certaine hauteur, les arbres peuvent devenir très dangereux, en cas de chute, pour ceux qui habitent aux alentours. Afin d’éviter les incidents et accidents, la loi préconise les opérations d’élagage. Ainsi, selon la législation en vigueur, les arbres de plus de deux mètres doivent être situés à une distance minimale de 2 mètres d’avec le terrain des voisins. Les propriétaires sont, d’ailleurs, tenus de couper toutes les branches qui empiètent sur les domaines environnants (qu’ils soient publics ou privés).

Quand et à quelle fréquence devrait-on élaguer un arbre ?

L’élagage s’effectue en tenant compte du type d’arbre et de la saison. En général, le travail devrait se faire au début ou au moins pendant le printemps. L’objectif étant d’éviter la montée de la sève et de faciliter la cicatrisation des coupes. Bien sûr, dans certaines régions et pour certaines espèces de plantes, la taille peut aussi se dérouler en automne après la chute des feuilles et avant les gelées pour plus de praticité.

En ce qui concerne la fréquence, tout dépendra de l’âge et du niveau de croissance de l’arbre. L’élagage devrait être assez régulier pour des espèces à croissance rapide telles que le marronnier, le platane et le tilleul alors qu’il peut se faire occasionnellement dans le cas du cèdre et du hêtre. Quoi qu’il en soit, les spécialistes recommandent d’effectuer le travail tous les deux ans pour les arbres de moins de 10 ans. En revanche, il peut se faire tous les 4 à 5 ans pour les individus âgés de 10 à 20 ans. Il est même possible d’y recourir tous les 10 ans afin d’entretenir les spécimens de plus des 20 ans d’âge.

Comment élaguer efficacement un arbre ?

Pour que l’élagage soit réalisé correctement, certains équipements et accessoires sont à prévoir. Le sécateur et la scie serviront dans la coupe et la taille. L’escabeau, l’escalier ou la nacelle élévatrice sera utile pour atteindre les branches situées en hauteur. Et puis, il faudra aussi prévoir des produits désinfectants pour nettoyer les matériels après chaque coupe afin d’éviter de transmettre une éventuelle maladie d’un arbre à un autre. Pour élaguer un arbre, il suffit de repérer les branches à couper et de se rapprocher du col de l’arbre pour pratiquer une entaille sur la partie inférieure de la branche. La coupe se fera en partant de la partie inférieure de la tige vers la zone supérieure.