Pour avoir un espace vert de haute qualité en peu de temps, le gazon en rouleau constitue une option plus qu’avantageuse. Plus esthétique et plus facile à mettre en œuvre que le gazon en semis, il est fortement conseillé à ceux qui souhaitent rénover leur jardin sans devoir se perdre dans les travaux de plantation ou autres. Toutefois, cette solution présente quelques points négatifs à ne pas ignorer avant de vous lancer. Trouvez ici tous les paramètres à tenir en compte si vous voulez poser un gazon en rouleaux.

Quels sont les différents types de gazons en rouleaux ?

Nous aborderons les plus et les moins du gazon en plaques dans ce billet mais avant, il faut connaître les différents gazons en rouleaux que vous pouvez trouver sur le marché. Également nommé gazon de placage, il s’adapte autant aux pelouses d’agrément qu’aux pelouses d’ornement. Mais il faut quand même définir l’usage pour en faire le bon choix. En général, il existe 3 catégories de gazon en rouleaux :

  • Les petits rouleaux qui font 1cm d’épaisseur et 2 à 2,5 cm de longueur. Ils peuvent s’installer manuellement ou mécaniquement selon vos moyens. Ce type gazon en rouleau a le mérite de pouvoir s’adapter à toutes les pelouses sans exception.
  • Les rouleaux de taille moyenne que les professionnels recommandent souvent aux propriétaires de grand jardin à surface plane. Leur épaisseur va de 1,5 à 3 cm tandis que la longueur mesure entre 10 et 40 mètres selon le produit. La pose se fait de façon manuelle.
  • Les gros rouleaux qui conviennent particulièrement aux grands espaces comme les terrains de sport. Ils se reconnaissent facilement par leur impressionnante largeur de 120 cm. L’installation requiert bien évidemment l’utilisation d’une machine.

pousse de pelouse

Les avantages du gazon en rouleau

  • Comme il est déjà mentionné plus haut, c’est l’alternative la plus efficace si vous désirez avoir une belle pelouse parfaite en un temps record. C’est une solution express pour relooker votre jardin.
  • L’autre avantage du gazon de placage est qu’il est nettement plus qualitatif que le gazon à semer à tous les égards du fait que sa culture a été suivie de près par des experts.
  • Vous n’aurez pas besoin de vous occuper de la semence de graines car le gazon est déjà prêt à l’emploi au moment de l’achat. Il faut juste mentionner au vendeur si le gazon en plaques sera installé dans un endroit ombragé, sur une large surface, etc.
  • Il ne nécessite qu’un simple entretien classique qui comprend l’arrosage régulier et la tonte. Sur le court terme, il ne demande même que très peu d’entretien.
  • Le côté esthétique est l’un des plus grands atouts du gazon en rouleau. Il n’y aura ni trous ni pelouse clairsemée. Le résultat est bien homogène tout de suite après l’installation.
  • Le gazon en rouleaux possède une grande capacité de résistance aux changements climatiques. Il y a donc de grandes chances que l’herbe soit toujours plus verte chez vous, même en période de grand froid.

Les inconvénients du gazon en rouleau

  • La pose d’un gazon de placage vous oblige à passer par une phase de préparation du sol assez laborieuse. Comme pour un semis classique, il faut que le terrain soit prêt avant la pose des plaques. Pour cela, il faut procéder au labourage de la terre, retirer les mauvaises herbes, les déchets et les cailloux, aplanir la surface à l’aide d’un râteau et d’un rouleau, fertiliser le sol sur environ 5 cm. Et toutes ces opérations sont à finir quelques jours avant la livraison de vos rouleaux de gazon prêt à poser.
  • Il faut attendre l’été pour installer votre gazon en rouleaux. En revanche, faut également éviter de le faire durant les périodes de grosse chaleur. Ce qui implique que le choix du moment pour poser les plaques est assez délicat. L’avis d’un professionnel est d’ailleurs utile pour éviter de vous tromper à ce sujet.
  • Le plus gros défaut du gazon en plaques est son prix plus élevé que celui du gazon à semis. Pensez à débourser environ 10 € par m² sans compter ni le frais de livraison qui va globalement de 80 à 150 €, ni le coût de la main d’œuvre ni celui des matériels. Pour un gazon à semer, il faut juste prévoir des petites dépenses allant de 1 à 2 € le m².